Devenu un classique chez les médias en ligne, le Registration Wall s’avère un outil précieux pour les marques qui veulent construire des relations plus approfondies, plus complètes… et plus rentables avec leurs lecteurs.


Une registration wall, c’est quoi ?

Un Registration Wall masque une partie de vos contenus, et demande à vos lecteurs de partager certaines de leurs informations (au minimum leur adresse e-mail) en échange de l’accès à vos articles, contenus audio ou vidéos.


Produire du contenu avec un ROI, le nécessaire changement de KPI

Générer de l’audience sur ses supports, ses contenus, semble être depuis des années l’objectif premier du brand content, ou appelons-le plus chic, brand publishing.

En ligne de mire : la notoriété, la fameuse « awareness », que l’on mesure par le nombre de visiteurs, et de pages vues. Ces deux KPIs tiennent encore haut la tête des rapports de performance des contenus de marque. Certains avanceront que l’engagement commence à faire tourner toutes les têtes (temps passé sur la site, nombre de partages ou commentaires), d’autres que le nombre de clics vers le site maître est le seul indicateur qui vaille.

Et si le brand publishing se recentrait sur ce pourquoi il est fait : vendre ?

Mais vendre, c’est vendre à quelqu’un. Il faut se connaître… Nous avons notre réponse : un registration wall sert donc à se connaître. A provoquer la rencontre entre une marque et son prospect.


5 raisons d’utiliser un Registration Wall sur ses contenus de marque

1. Créer des liens plus durables avec votre audience

Regardez vos analytics : il y a fort à parier qu’une très large majorité de votre audience soit volatile.Une audience volatile, c'est un visiteur qui ne vient chez vous pas plus d'une fois par mois. Ou seulement une fois par mois... Dans Google Analytics, c'est le fameux "New user", par opposition au "Returning user".

Cette personne-là, peut-être qu’un jour elle vous achètera quelque chose. Peut-être aussi qu’elle vous a déjà acheté quelque chose. Peut-être qu’elle hésite. Peut-être qu’elle ne reviendra jamais, parce qu’elle n’a pas compris ce que vous faisiez. C’est un peu la grande inconnue…

Mettez un Registration Wall, et demandez-lui comment elle s’appelle (via son e-mail). Tout le monde ne répondra pas. Mais pour celles qui répondront, vous aurez déjà fait un très grand pas dans votre relation, et toute la suite de votre communication pourra découler de cette identification là, précisément.

2. Récoltez de la data pour informer votre équipe produit et vos commerciaux

Quand la fin des cookies tiers s’approche (quoique de moins en moins au fil du temps, étonnamment !), le recueil de first-party data devient une priorité. Ces datas, récoltées via un Registration Wall, vous permettront 2 choses :

  • Observer ce que vos visiteurs consomment comme contenus informera votre équipe produit sur les forces et faiblesses de votre offre, les besoins et intérêts de votre marché
  • Donner des déclencheurs très précis à vos commerciaux pour contacter vos prospects au meilleur momentum possible : c’est à dire quand ils s’intéressent à vous (vous entendez déjà le coup de fil :
    « Bonjour untel, je suis Y de la société X…
    Ça alors ! J’étais justement en train de lire l’un de vos articles ! »)
    Ou quand vous avez besoin de les relancer (« J’ai vu que vous vous étiez intéressé à tel sujet, peut-être pourrait-on se reparler ? »)

3. Faites-vous une place dans les boîtes mail

Vous avez sûrement déjà fait le calcul de la valeur d’une adresse e-mail pour votre business :

  • Pour vos newsletters, emails marketing et promotionnels ;
  • Pour vos annonceurs, et l’exposition que vous offrez à leurs publicités dans vos communications ;
  • Pour vos partenaires, et les shoots croisés ;
  • Pour votre service client, et vos sondages de satisfaction.

Un Registration Wall rebutera certains visiteurs, c’est sûr. Il multipliera aussi votre recueil d’adresses e-mail par un nombre à deux chiffres, croyez-moi.

4. Pour les e-commerçants : vendre plus facilement, plus rapidement

Parce qu’il permet de loguer les visiteurs dès le contenu, le Registration Wall fait sauter une étape dans le tunnel d’achat des sites e-commerce.

Exit le formulaire longiiiiiisssime qui causait tant d’abandons de panier avant le paiement, le visiteur est déjà logué, cela signifie que vous êtes déjà en possession de ses coordonnées, peut-être de son adresse postale. Peut-être même que vous avez aussi déjà sa méthode paiement. L’achat n’est alors plus qu’à un clic : tadaaa !

5. Une étape soft avant de demander de l’argent

Si, comme les médias en ligne, vous vendez l’accès des contenus :

  • soit parce que vous avez des vidéos propriétaires (coaching, e-learning, tutoriels…)
  • soit parce que vous éditez du contenu audio réservé à vos clients ou abonnés (podcasts, livres audio)
  • soit parce que vous éditez des guides et livres blancs de très grande qualité

… demander à votre prospect de renseigner ses coordonnées en échange d’un avant-goût de vos contenus peut être une excellente première étape sur le chemin de la vente finale. Faites déguster en échange de coordonnées… vous donnerez l’accès complet après la vente finale. Avec tellement plus de succès !

Une seule condition : produire du contenu de qualité suffisante… et suffisamment unique.


Ce qui peut vous intéresser également :

12 Idées Pour Faire Créer des Comptes à Vos Lecteurs.
Médias en ligne, comment convaincre vos lecteurs de se créer un compte ? Voici nos 12 idées pour renforcer la proposition de valeur de votre membership et réussir avec votre registration wall.
Registration walls : comment les marques transforment leurs contenus en revenus
Collectez de la first-party data, développez vos relations utilisateurs et augmentez vos revenus en intégrant un registration wall à votre média de marque.
La First-Party Data et les Registration Walls Partie 1
Partie 1 : pourquoi faut-il employer une stratégie de first-party data et comment est-ce qu’un registration wall peut la renforcer ?